team lampre-meridaLE Merida warp tt
DANS LA SOUFFLERIE

Pour la première fois dans la longue histoire de la société MERIDA s’a alligné au circuit coloré de l’UCI WorldTour avec le TEAM LAMPRE-MERIDA au départ de 2013. Comme fournisseur de matériau le deuxième producteur de vélos en Taiwan s’a assumé une grande responsabilité vers les coureurs professionnels du team. Ces athlètes doivent pouvoir compter 100% sur leur matériaux chez chaque des nombreuse millions de mouvements de pédale, comme ils comptent sur leur-mêmes. Et tout ça sert à terminer le plus haut possible sur le classement. Basé sur collaboration pendant 11 ans avec le MULTIVAN MERIDA BIKING TEAM très réussi, MERIDA a acquis beaucoup de l’expérience dans le cyclisme VTT professionnel. Et les athlètes professionnels du TEAM LAMPRE-MERIDA vont profiter maintenant de cette expérience.

Avec des athlètes qui ont gagnés une médaille Olympique d’or et innombrable championnats mondials et européens, MERIDA a prouvé sufissament qu’on sait comment à construire du matériau de course compétitif sur un niveau “state-of-the-art” dans le monde du VTT. Construire une machine contre la montre vraiment engagée et la mettre sur une échelle parfaite pour ces athlètes de classe mondiale était néanmoins un défi très spécial. Mais il était un défi lequel le team R&D du MERIDA et son chef Jürgen Falke acceptaient très volontiers.

La première tâche était à concevoir un équipement lequel était le plus parfait possible pour prévenir des points faibles. En dépit des règles de l’UCI auquels le WAPR TT devait répondre concernant le design, le poids et la rigidité devaient aussi être au niveau de classe mondial.

Mais encore plus important: l’aérodynamique de ce projectile devait être extacte. Chaque fractione de seconde compte après tout dans les courses contre la montre, individuelles et équipes, des courses importantes à étapes, à lesquelles le TEAM LAMPRE-MERIDA participe. Donc MERIDA a passé centaines des heures dans la soufflerie pour concevoir chaque partie par centimètre carré du nouveau WARP TT le plus aérodynamique possible. Et cet effort payait: grâce aux aéroprofils „fastback“ avec leur enlèfrappant à l’arrière, le design progressif du cadre et de la fourche et un maniement lequel est complètement intégré dans le dessin entier, le résultat est une inhibition aérodynamique minimale, laquelle place le WARP TT, directement depuis le début, dans le groupe exclusif des machines contre la montre qui sont disponibles pour le moment.

Mais dans la lutte pour les secondes dans des copurses contre la montre, il n’est pas seulement le vélo qui fdait la différence; il est le système entier de vélo et coureur. Pour prendre soin que cette symbiose éloigne les kilomètres le plus vite possible, les ingénieurs de MERIDA et les athlètes ont pris le temps pendant quelques jours à régler toutes les adaptions pour obtenir un résultat optimal d’une circulation d’air, mésurée en Newton, dans une soufflerie spéciale pour des coureurs, é côté de Milan, assisté par consultant-athlétisme Robert Kühnen. Le propre système patenté „Modular Head“ de MERIDA était une grande aide pour les ingénieurs, puisqu’il permet un réglage précis pour chaque coureur. Un millimètre ici, un autre là, une position des épaules un peu plus étroite et placer les coudes un peu plus bas: ces petits détails sont décisifs pour succès. Mais MERIDA sait comment à manier ces petits détails. Les premières performances réussies du TEAM LAMPRE-MERIDA dans les courses du printemps montrent le potentiel entier lequel MERIDA peut gagner grâce à leur attention soigneuse aux détails.

 
 
 

 

team lampre-meridaINTRODUCTION DU
Merida Reacto Evo

Quand MERIDA décidait de parrainer une équipe professionnel de cyclisme, le deuxième plus grand fabrikant de vélo en Taiwan déterminait un objectif clair: c’est une question de haute priorité laquelle demande dévouement complet. Pour avoir soin que les coureurs du TEAM LAMPRE-MERIDA ont les meilleures chances aux victoires, du matériau progressiste devait être développé, aprés le vélo de course éclectique «Scultura SL», le «Warp TT» vélo contre la montre et le très souple «Ride Pro», construit pour des mauvais chemins, étaient mis en service pour le cyclisme. Pour les grands tours de trois semaines en Italie, France et Espagne Un autre type de vélo de course était sur le desiderata du team. Pour former un trains sur grande vitesse pour les sprinters ou pour convertir une longue fuite dans une victoire, les coureurs du TEAM LAMPRE-MERIDA avaient besoin d’un vélo lequel dévie le vent et est en état de transférer la force du coureur sur le chemin sans aucune perte.

Donc le département R&D de MERIDA, sous direction de Jürgen Falke, avait une définition claire des tâches. L’objectif était un cadre optimalement aérodynamique lequel ne fait pas des concessions à la rigidité, spécialement dans la région de la propulsion. Parce que des vélos de course aérodynamiques ne sont pas seulement intéressants pour les coureurs professionnels, mais aussi pour triathlètes, la position sur le vélo doit être adaptée sur performance dans les deux diciplines. Pour répondre aux ces demandes le département de développement de MERIDA a profité reconnaissant de la connaissance obtenue chez le développement du «Warp TT».

Les premiers prototypes du nouveau vélo de course aérodynamique de MERIDA étaient en usage depuis le début du printemps, principalement chez Filippo Pozzato. Il y était donc suffisamment de temps de travailler aux détails et de réagir sur la rétroaction des coureurs avant de finir le dessin. Le résultat de tout ce travail est déjà approuvé pour les courses de cyclisme par l’UCI et s’appelle «REACTO EVO». Ce vélo de course n’a pas beaucoup en commun avec l’ancien «Reacto». De MERIDA. Quelques caractéristiques, par lesquelles le «Warp TT» gagnait tels des résultats impressionnants dans la soufflerie, sont appliquées sur le nouveau cadre.

Par exemple: toutes les parties du cadre lesquelles sont exposées au courant atmosphérique, comme le tube de direction, tube inférieure, tube de selle et les jambes de la fourche montrent des profiles distinctifs «NACA Fastback». Les profiles aéro de ces parties ont été omis pour répondre aux règles de l’UCI. Le grand avantage de cette construction dite Kamm-queue est que les tubes du cadre peuvent être construits pour être aérodynamique et au même temps suffisamment large pour offrir une base solide pour le tube de direction et le boitier de pédalier. «Concernant la rigidité, le REACTO EVO se tape seulement des valeurs très peu moins que le «SCULTURA SL», le chef du département R&D de MERIDA, Jürgen Falke, explique. «Nous avons réussi à limiter l’extra poids. C’est important parce que le REACTO est aussi entendu à utiliser chez des étapes contre la montre en montagne comme dans le Giro d’Italia.»

Mais les tubes principals et les jambes de fourche formé distinctivement ne sont pas tous: les tiges de selle sont attachés au-dessous avec le tube de selle et ont vraiment un profil adapté. Les freins arrières sont montés arrière le boitier de pédalier pour encore moins traîner. La fourche est formée au front pour former un passage oblique vers le tube de direction. La résistance de l’air est plus améliorée par placer le tube inférieure un peu plus bas et plus proche la roue avant. Le «REACTO EVO» est avec un tige de selle «S-Flex» pour préserver le coureur un peu de la rigidité résultante. Pendant qu’il a un même profil que le cadre, MERIDA a inséré une petite fente avec ressort en carbone intégré directement au-dessous du collier de selle, ce que offre une augmentation considérable du confort.

 

Team Lampre-meridaINTRODUCTION DU
Merida Ride pro

Coureurs savent que la plus mauvaise la chaussée est, la plus difficile il est d’utiliser toutes les forces et le plus moins le facteur de plaisir est pendant le trajet. Non seulement les coups de l’assise, clairement sensibles, mais aussi les vibrations constantes par exemple de l’asphalte grossier, brouillent la collaboration raffinée entre homme et machine et causent que le coureur est fatigué plus vite. Ça ne compte pas seulement pour les jambes qui doivent s’occuper de la propulsion, mais aussi pour le dos, les épaules, les bras et les mains. Les profis du TEAM LAMPRE MERIDA comptent donc sur le vélo de course en carbone RIDE PRO, développé spécialement pour eux.

Le dessin du RIDE PRO est dirigé à garantir le maximum confort pour son coureur. En vue de technique pas si complexe, mais bien très effective, est la possibilité de monter dans le cadre des pneus jusqu’à une largeur de 28 millimètres. Plus complexe est la construction spéciale de la fourche. Par application de la technologie “Double Chamber” la fourche à d’une part des valeurs de rigidité excellents. Elle a d’autre part par son dessin des propriétés excellentes à retenir les vibrations et les coups sont absorbés effectivement. Les ingénieurs de MERIDA d♪veloppaient avec le même objectif des fourches arrières extra étroites, lesquelles sont en outre fixées plus bas au tube de selle. Par cette contruction de seulement 10 millimètres étroite elles offrent une flexibilité maximale. Finalement il y a incorporée une extra diminuation des aspérités par intégrwer des fibres de lin dans le maxtrix de carbone. Ce Bio Fiber Damping Compound est intégré dans la cadre arrière Flex Stay et dans la fourche.